Vignoble et travail en cave

A la vigne

Sans se convertir au bio, Matthieu s’y intéresse de près. Il pratique des réductions de dose de traitement, afin d’appliquer un minimum de produits de traitement dans les vignes.

Ses essais l’amènent même à traiter à l’homéopathie, technique malheureusement interdite en France.

En 2010 il décide de traiter exclusivement de produits en bio et abandonne les insecticides.

En 2014 l’abandon total des insecticides fait l’objet d’un projet villageois qui est un grand moment pour Gueberschwihr et pour nous aussi.

Nos vignes sont travaillées de manière artisanale, nous favorisons les travaux manuels afin de limiter les passages de machines qui malmènent et tassent le sol.

Les rangées sont écartées de 1,70m, un rang sur deux est enherbé et fauché, l’autre est labouré et travaillé en y semant de temps à autres des engrais verts permettant de stimuler la vie dans le sol et y apporter des éléments nutritifs à la vigne.

La récolte toujours manuelle, permet de sélectionner au mieux les grappes, d’en tirer une qualité optimale, en respectant le sol et en évitant les tassements.

Les grappes sont transportées en bacs de 50kg environ, pour respecter l’intégrité des raisins. Toutefois, certains raisins sont transportés en bennes, afin de pratiquer une petite macération et extraire certains arômes liés au caractère du cépage.

En 2021, la décision est prise de se convertir au bio.

A la cave

Le pressurage

Le pressurage est assuré par un pressoir pneumatique, qui presse le raisin avec délicatesse. Ce travail dure environ 4h.

Le jus extrait est mis en cuve inox et refroidit à 5° C puis il décante durant 48h, pour permettre le dépôt des particules en suspension (pulpe, pépins et autres).

Le jus clair est soutiré par un pompage dans une autre cuve.

La fermentation

La fermentation en cuve ou en foudre peut ainsi commencer, celle-ci dégage de la chaleur en transformant le sucre en alcool. 

Toutes nos cuves sont thermorégulées, c’est-à-dire que le contrôle et la régulation de la température de fermentation se font via des échangeurs qui véhiculent de l’eau à 1°C.

La fermentation terminée ou alors l’équilibre du vin atteint (c'est-à-dire une bonne balance entre l’alcool atteint et le sucre non fermenté) le vin est refroidit à nouveau, ceci afin de calmer l’activité des levures qui se déposent au fond de la cuve.

Le vin est alors pompé dans une autre cuve, il y restera jusqu’à la mise en bouteille.

La mise en bouteille

Les opérations de mise en bouteille et d’étiquetage sont réalisées sur place avec notre propre matériel.