Terroir

La géologie de notre vignoble

La géologie du vignoble alsacien présente une véritable mosaïque, du granit au calcaire, en passant par l’argile, le schiste, le grès ; cette grande variété de terroirs, occupant une superficie d’environ 15500 hectares, est propice à l’épanouissement de nombreux cépages. L’empreinte du terroir confère aux vins d’Alsace un supplément d’âme, une touche à la fois singulière et complexe.

Gueberschwihr se situe dans la partie méridionale du vignoble alsacien et bénéficie de la proximité du micro climat de Colmar (ville qui a le moins de pluviométrie en France). Notre village est situé au cœur d’un amphithéâtre orienté sud /sud Est avec :

  • Au nord : le Grand Cru Goldert et son terroir marne-calcaro-gréseux constitués d’argiles, de calcaires et de grès. Ces terrains profonds sont donc fertiles et présentent une bonne rétention en eau, la marne apporte puissance, le calcaire et le grès sont des facteurs d’allègement. Les vins prennent leur temps pour harmoniser ces composantes quelque peu antagonistes.
  • A l’est : les terroirs marno-calcaires : ils sont composés d’épais dépôts d’argiles (marnes) et de galets calcaires qui forment une roche appelée conglomérat dont l’évolution est lente et peu visible. L’apport de puissance des marnes est soutenu par une belle acidité longue et complexe.Les vins sont généreux et longs dans leur jeunesse, et vieillissent admirablement en minéralisant.
  • Au sud, les terroirs marno-gréseux : C’est la variante gréseuse du terroir marno calcaire, les galets sont cette fois gréseux. La marne procure puissance au vin tandis que le grès l’allège. Plus généreux que sur un terroir exclusivement gréseux, les arômes du vin sont plus complexes que sur un terroir marneux.


Le Goldert

Le nom "Goldert" s'explique par la couleur dorée de ses vins appréciés des gourmets ; hors frontières aussi, leur réputation les plaçait au rang des meilleurs, en qualité, en bouquet et en vigueur.

Dès 750, le village de Gueberschwihr apparaît comme une localité viticole de grand renom. Du Moyen-âge à la Révolution, les évêchés de Bâle et de Strasbourg, la paroisse de Gueberschwihr ainsi que des abbayes proches et lointaines, possédaient des vignes au lieu-dit Goldert.